Lexique

Pour mieux vous aider à tout savoir et tout comprendre sur les énergies renouvelables (ENR), Sofath met à votre disposition ce lexique des termes techniques des ENR, du chauffage et mots courants. Vous pouvez également visiter notre rubrique foire aux questions sur le thème des énergies (faq des énergies).

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z
A
AEROTHERMIE
Captage de la chaleur dans l'air par l'intermédiaire d'un module extérieur (mural ou sur socle).
AVIS TECHNIQUE
Délivré par le CSTB, il valide l'aptitude à l'emploi d'un système destiné à la construction.

B
BALLON TAMPON
Un ballon tampon est un ballon de stockage d'eau chaude permettant d'assurer l'inertie d'un circuit de chauffage à eau chaude (pour éviter les variations de température).

C
CALORIE
La calorie est une unité d'énergie n'ayant jamais fait partie du SI, qui préféra l'unité de joule (symbole : J) en 1978.
CAPTEUR AÉRIEN
Le captage aérien consiste à récupérer les calories de l'air extérieur pour les transmettre à un réseau de chauffage central et les transformer en énergie.
CAPTEUR D'EAU SUR NAPPE PHRÉATIQUE
L'eau prélevée provient des nappes présentes dans le sol, souvent à une profondeur de 10 à 20 mètres et dont la température est constante tout au long de l'année (entre 10 et 12°C), assurant ainsi un rendement élevé de la pompe à chaleur.
CAPTEUR ENTERRE
Tubes en polyéthylène ou en cuivre gaîné de polyéthylène enfouis dans le sol et dans lesquels circule un fluide prélevant l'énergie du sol. Ils peuvent être horizontaux ou verticaux. Dans ce dernier cas, on les appelle sondes géothermiques et ils contiennent un mélange d'eau et d'antigel.
CAPTEUR HORIZONTAL
Réseau de tubes enterrés permettant de capter les calories dans le sol et de les acheminer jusqu'à la pompe à chaleur. Le capteur se pose à une profondeur variant de 60 cm à 80 cm selon les régions. Selon les conditions climatiques, le captage horizontal nécessite une surface extérieure comprise entre 100 % et 150 % de la surface à chauffer.
CAPTEUR VERTICAL
Une sonde géothermique est remplie d'eau glycolée qui circule en circuit fermé et capte l'énergie en profondeur (entre 50 et 100 mètres). Le forage se compose d'une double boucle en U. Le nombre et la profondeur des forages diffèrent selon la puissance à capter.
CERTIFICATION
Elle est délivrée sur la base de un ou plusieurs contrôles annuels réalisés par un organisme indépendant (CSTB).C'est une démarche volontaire du fabricant. Elle atteste de la conformité des produits à des caractéristiques préétablies par un organisme tiers et compétent.
Les caractéristiques préétablies correspondent aux besoins du marché et sont définies avec la participation de toutes les parties intéressées (fabricants, utilisateurs, prescripteurs, experts).
CIRCUIT FRIGORIFIQUE
Circuit fermé contenant un fluide frigorigène. Les 4 principaux éléments d'un circuit frigorifique sont le compresseur, le condenseur, le détendeur et l'évaporateur.
COP
Le COP est le Coefficient de Performance. C'est le rapport entre l'énergie thermique restituée pour le chauffage et l'énergie électrique consommée pour le fonctionnement de la pompe à chaleur.
Pour une quantité d'énergie électrique consommée au compresseur de 1 kWh, la pompe à chaleur de COP 4 fournit l'équivalent de 4 kWh de chaleur.
COEFFICIENT U
C'est une valeur exprimée en W / m3 °C, permettant d'évaluer les besoins thermiques d'un bâtiment. Sa valeur est inversement proportionnelle au degré d'isolation thermique. La valeur moyenne dans les constructions neuves se situe entre 0,8 et 1 W / m3 °C.
COMPRESSEUR
Composant de la pompe à chaleur dans lequel le fluide frigorigène est comprimé, ce qui à pour effet d'élever sa température.
CONDENSATION
Changement d'état du fluide frigorigène. Celui-ci passe de l'état gazeux à l'état liquide tout en cédant de l'énergie dans le milieu à chauffer.
CONDENSEUR
Échangeur de chaleur permettant de restituer l'énergie à l'installation de chauffage de la maison
CRÉDIT D'IMPOT
Disposition fiscale permettant aux ménages de bénéficier d'une réduction de leur impôt sur le revenu s'ils réalisent des dépenses pour certains travaux d'amélioration énergétique de leur résidence principale, si les équipements sont fournis par l'entreprise qui procède aux travaux. Chaque contribuable peut bénéficier du crédit d'impôt, qu'il soit imposable ou pas.
CSTB (Centre scientifique et technique du bâtiment)
Organisme public chargé de la certification des composants et procédés de construction. Le CSTB gère la procédure des « avis techniques ».

D
DÉCIBEL
Unité exprimant le niveau de bruit.
DÉGIVRAGE
Séquence d'inversion de cycle qui permet d'éliminer la glace qui se forme sur les ailettes d'une batterie extérieure d'un générateur aérothermique. La durée et la fréquence de ce cycle sont fonction de l'hygrométrie et de la température extérieure.
Le dégivrage dégrade le C.O.P. moyen annuel d'un générateur aérothermique et doit être optimisé
DÉPERDITIONS
Les déperditions représentent la quantité d'énergie qu'il est nécessaire de mettre en oeuvre pour chauffer une pièce, un bâtiment. Elles sont calculées en Watts et donnent une puissance à couvrir à minima par le système de chauffage. Elles tiennent compte de l'écart de température intérieure et température extérieure, autrement dit delta T.
DÉTENDEUR
Il régule le débit de fluide frigorigène dans le circuit frigorifique.
DJU
Les Degrés Jours Unifiés permettent d'évaluer la sévérité du climat. Pour chaque jour de la période de chauffage (232 jours) la différence entre 18°C et la température extérieure moyenne du jour est notée. L'addition de ces 232 valeurs donne le DJU.
DTU
Le Document Technique Unifié définit les règles à respecter pour la réalisation des ouvrages. Pour les planchers chauffants, les DTU applicables portent les numéros 65-6 et 65-8.

E
EAU GLYCOLEE
Eau additionnée de liquide antigel qui circule dans les capteurs enterrés autour de l'habitation pour capter l'énergie.
EAU-EAU
Système prélevant l'énergie dans l'eau de la nappe phréatique, d'un capteur horizontal ou de sondes thermiques et utilisant un chauffage à eau chaude dans la maison.
ÉCHANGEUR TITANE
Appareil constitué de plaques assemblées en alliage au titane permettant de chauffer par échange les eaux de piscine.
ECS
Abréviation de : Eau chaude sanitaire
EFFICACITÉ ÉNERGÉTIQUE
Rapport entre la quantité d'énergie récupérée et l'énergie consommée. Elle est exprimée par le COP (coefficient de performance) quand il s'agit de production de chaleur, par l'EER (coefficient d'efficacité énergétique) pour les appareils produisant du froid.
ÉMETTEUR DE CHALEUR
Appareil situé dans les pièces du logement et qui transmet la chaleur du système de chauffage. Les radiateurs, les planchers chauffants, les ventilo-convecteurs sont des émetteurs de chaleur.
ENERGIE FOSSILE
L'énergie fossile désigne l'ensemble des énergies que l'on produit à partir de roche issues de la fossilisation des êtres vivants : pétrole, gaz naturel, houille.. Elles sont présentes en quantité limitée et non renouvelable. Leur combustion participe grandement à la diffusion des gaz à effet de serre. L'exploitation intensive des énergies fossiles en fait une ressource qui deviendra de plus en plus rare à l'avenir et ainsi contraint les ingénieurs à trouver des sources d'énergies plus écologique, économiques et surtout en quantité suffisante pour couvrir le besoin en énergie de plus en plus grandissant de l'homme.
ETUDE THERMIQUE
Il s'agit d'une étude détaillée des isolations mise en oeuvre sur une habitation. Elle permet de définir les puissances de chauffage nécessaires ainsi que les consommations qui en découlent.
ÉVAPORATEUR
Échangeur de chaleur permettant de récupérer l'énergie du capteur.
ÉVAPORATION
Changement d'état du fluide frigorigène qui passe de l'état liquide à l'état gazeux en prélevant de l'énergie dans un milieu à refroidir.

F
FLUIDE CALOPORTEUR
Corps liquide ou gazeux permettant de transporter et de céder son énergie interne d'un milieu vers un autre milieu.
FLUIDE FRIGORIGÈNE
Fluide confiné dans la pompe à chaleur qui assure lors de ses changements de phase, (gaz, liquide) les transferts de chaleur. Le fonctionnement des machines thermodynamiques (réfrigérateur, pompe à chaleur) est fondé sur la capacité des fluides frigorigènes à se vaporiser et se condenser à température ambiante.

G
GÉOTHERMIE
Captage de la chaleur emmagasinée dans le sol à faible profondeur grâce à un circuit de capteurs extérieurs enterrés horizontalement ou d'une sonde géothermique verticale. La chaleur est sans cesse renouvelée par le soleil, la pluie et les effets du vent.

I
INVERSION DE CYCLE
Dispositif permettant de prélever l'énergie à l'intérieur de la maison puis de l'évacuer vers l'extérieur (dans le sol pour la géothermie, dans l'air pour l'aérothermie).

M
MACHINE THERMODYNAMIQUE
Machine permettant la circulation de la chaleur entre des milieux ayant des températures différentes, à l'aide d'un apport d'énergie extérieur. La pompe à chaleur, le climatiseur et le réfrigérateur sont des machines thermodynamiques qui fonctionnent en général à l'électricité.
MAISON BBC
Les constructions dites basse consommation ou le BBC, Bâtiment Basse Consommation ne doit pas consommer plus que de 50 kWh d'énergie primaire par m2 habitable et par an. Cette quantité d'énergie primaire regroupe le chauffage et l'eau chaude sanitaire, le rafraîchissement éventuel, la ventilation, l'éclairage et les auxiliaires (pompes, ventilateurs.). Le label Effinergie fixe dans l'habitat neuf à 50 kWh/m2 la consommation d'énergie primaire et à 80 kWh/m2/an dans l'habitat existant. A noter que la prochaine réglementation thermique RT 2012 fixera la référence thermique à atteinte au niveau BBC, soit du Bâtiment Basse Consommation.
MAISON PASSIVE
Une maison passive consomme 90% d'énergie de chauffage en moins qu'une construction existante et 75% de moins qu'une maison nouvellement construite selon la réglementation thermique actuelle (RT2005). Quels que soient son mode de construction et sa situation géographique, une maison passive, avec tout le confort actuel, n'a pas besoin de plus de 15 kWh par m2 et par an en chauffage.

P
PLANCHER CHAUFFANT
Un plancher chauffant est un procédé d'émission de chaleur destiné à chauffer un habitat ou un local utilisant la surface du sol pour chauffer l'air intérieur.
PLANCHER CHAUFFANT BASSE TEMPÉRATURE
Émetteur de chauffage constitué de tubes dans lesquels circule un liquide restituant la chaleur aux pièces à chauffer. Intégré à une chape de béton, il est dimensionné pour que sa surface reste à une température modérée (aux alentours de 23°C). Un plancher chauffant peut assurer le rafraîchissement d'une habitation, on parle alors de plancher chauffant-rafraîchissant.
POMPE A CHALEUR
Une pompe à chaleur (PAC) est un réfrigérateur qui fonctionne à l'envers : le réfrigérateur puise la chaleur de son compartiment intérieur et la rejette à l'extérieur pour abaisser la température des aliments. A l'inverse, la pompe à chaleur utilise la chaleur fournie par l'environnement extérieur (air, eau ou sol de votre jardin), la valorise en élevant son niveau de température et la restitue à l'intérieur de l'habitation via un circuit de distribution (plancher chauffant, réseau de radiateurs existants) qui apporte une chaleur saine, douce et homogène grâce à une régulation souple et précise. La pompe à chaleur utilise donc une énergie naturelle, inépuisable, propre et économique : chaque kW consommé pour le fonctionnement de la pompe à chaleur est valorisé sous forme de 3 à 5 kW de chaleur utile pour l'habitation.
PUISSANCE NOMINALE
Puissance thermique restituée pour des conditions d'essais définies. La puissance réelle peut varier si les conditions de fonctionnement sont différentes.

R
RADIATEUR
Appareil de chauffage par rayonnement.
RAFRAÎCHISSEMENT
Le rafraîchissement est un refroidissement modéré qui abaisse la température de la maison de quelques degrés. La pompe à chaleur réversible est équipée d'un dispositif permettant d'inverser le sens de passage du fluide frigorigène afin de rejeter à l'extérieur les calories prélevées dans la maison.
RÉCHAUFFEUR DE BOUCLE
Résistance électrique permettant d'assurer le complément de chauffage pour les pompes à chaleur air/eau lorsque la température extérieure est basse.
RÉGULATION DE ZONE
Dispositif permettant de régler la température d'une zone ou ensemble de pièces, sans possibilité de réglage individuel par pièce.
RÉGULATION PAR PIÈCE
Dispositif permettant de régler la température pour chaque pièce, individuellement, sans influence sur la température d'autres pièces.
RT
Norme de réglementation thermique : RT 2005 en cours (RT2012 applicable au 1er janvier 2013 dans l'habitat).

S
SOL-EAU
Système utilisant un capteur horizontal à détente directe et un chauffage à eau chaude dans la maison.
SOL-SOL
Système utilisant un capteur horizontal à détente directe et un plancher chauffant contenant du fluide frigorigène circulant dans la maison.
SONDE GÉOTHERMIQUE
Échangeur de chaleur constitué de tubes de polyéthylène insérés verticalement dans un forage de plusieurs dizaines de mètres de profondeur et scellés dans celui-ci par du ciment réalisé spécialement à cet effet. Un liquide antigel circulant dans les capteurs prélève la chaleur du sous-sol environnant.

T
TEMPÉRATURE EXTÉRIEURE DE BASE
Température minimale quotidienne mesurée au minimum 5 fois au cours d'un hiver. Elle permet de calculer la puissance à installer.
THERMOSTAT
Un thermostat est un dispositif qui permet d'obtenir une température constante.

V
VENTILO-CONVECTEURS
L'eau chaude ou l'eau froide produite par la pompe à chaleur (suivant la saison) circule dans un réseau de canalisations isolées qui viennent alimenter les ventilo-convecteurs du logement. Le ventilateur (incorporé à l'appareil) est là pour garantir une meilleure diffusion de la chaleur ou de la fraîcheur dans toute la pièce. Ce type d'émetteur permet de contrôler son confort dans chacune de ses pièces. Il présente également l'avantage de filtrer l'air intérieur de votre maison et de le déshumidifier en été.

Z
ZÉRO ABSOLU
Le zéro absolu se situe à -273,15°C et c'est seulement à cette température qu'il n'y a plus de calories dans l'air.

Contact