Mise en place et fonctionnement d'une pompe à chaleur par géothermie

Sur le terrain, le principe du chauffage géothermique se concrétise à travers trois solutions de captage qui permettent de s'adapter à toutes les configurations de terrain.

Le captage horizontal

La solution traditionnelle de captage horizontal nécessite, selon les conditions climatiques, une surface extérieure comprise entre 80% et 150 % de la surface à chauffer (entre 80 % et 120 % dans le neuf et autour de 150 % dans le cas d'une rénovation).

Le captage vertical

Lorsque le terrain est trop exigu (moins de 80 % du terrain pour du neuf et moins de 150 % pour une rénovation) ou accidenté (avec une pente très prononcée, par exemple), le captage se fait à la verticale au moyen d'une sonde géothermique qui va capter l'énergie en profondeur, entre 50 et 100 mètres.

Le captage d'eau sur nappe phréatique

Troisième alternative, le captage d'eau sur nappe permet de profiter des nappes présentes dans le sol, souvent à une profondeur de 10 à 20 mètres, et à température constante tout au long de l'année (autour de 12°C). L'avantage du captage d'eau sur nappe est qu'il diminue de façon notable l'effort d'élévation de la température (effort fourni par l'électricité du réseau EDF, donc payant), ce qui réduit d'autant votre facture énergétique.

Contact